Qui sommes-nous ?

Le Cercle anima mundi est une association qui organise des séjours, des séminaires, des stages, des formations, des conférences autour de « l’âme », celle de chacun, celle du Monde… Partir à la rencontre de la psyché collective, renouer avec les sources du Monde, favoriser l’individuation, retrouver l’équilibre qui fait que l’on se sent soi-même, en harmonie avec le Monde.

  • Responsable pédagogique et accompagnement : Sylvie Verchère Merle
    Praticienne certifiée en psychosynthèse, formatrice diplômée, auteure et conférencière.
  • Responsable logistique et organisation pratique : Geneviève Lebas
Photo de Daria Shevtsova sur Pexels.com

La guérison de l’âme

Les stages et les formations que nous proposons permettent d’aller à la rencontre des archétypes, d’explorer le langage des mythes et identifier son mythe personnel. Ces voyages extérieurs et intérieurs sont encadrés par des professionnels de la psychosynthèse et de la psychologie analytique. France, Malte, Crète, Irlande ou Japon sont autant de lieux où renouer aux sources archétypales et par ces expériences cheminer vers la guérison de l’âme.

Photo de Life Of Pix sur Pexels.com

Le lieu et l’esprit

Nos voyages intérieurs sont une disponibilité consciente, un espace-temps que l’on offre à l’observation de soi-même, d’un monde qui sans cela nous échappe. Mais leur profondeur dépend aussi de la disponibilité de l’inconscient, de sa propre volonté. L’inconscient est autonome, Jung l’atteste maintes fois et il peut lui arriver de nous inviter, voire de nous imposer ce regard sur nous-même, cette traversée de la psyché, sur le chemin de l’individuation…

Ce voyage peut nous mener fort loin, de l’inconscient individuel, des strates familiales aux confins les plus obscurs de l’âme du monde. Nous pouvons le vivre, là, assis sur une pierre, sans bouger de chez nous. Traversant les ombres, remodelant les rives, redessinant l’histoire, nous avançons peu à peu vers un autre nous-même et nous voilà persuadés d’être un tout nouvel être indépendamment de ce qui nous entoure.

Plongé jusqu’au licou nous sommes un, unique – soi-même.

Sommes-nous un élan de la vie, indivisible, séparé, réussissant l’exploit de nous épanouir quand tout aux alentours se déverse encore et toujours le limon de la vie ?

Sommes-nous si coupés ? Sommes-nous si seuls ? Les liens avec notre entourage, la société, la culture et la nature que nous risquons d’ignorer sont pourtant bien réels.

Peut alors naître en nous le désir de voyage, tout extérieur cette fois-ci. Parcourir le monde, rencontrer ses âmes, son histoire, ses goûts et ses couleurs. Il peut s’agir d’un élan surgit des profondeurs qui nous poussent à chercher, ici et là, ici et ailleurs, un appel, de quelque chose ou quelqu’un…

Joindre les deux voyages est une expérience unique. Partir à la rencontre de soi-même dans un espace où se love la mémoire du monde éveille l’âme, aiguise l’esprit. Sentir en soi le disque du soleil reflété dans le miroir d’Amaterasu dans un temple Shinto… Pleurer devant l’Image d’Isis, à Philae, mettant au monde l’enfant Horus, quand notre chemin se trouve lui-même à la renaissance… font d’une rencontre une résonance, une réflexion, une éclosion. Le chemin de notre âme et celui du Monde se croisent, un instant en un endroit. Nous sommes alors nous-même, seul.e.s, mais aussi relié.e.s au Cosmos, à l’Anima Mundi.

C’est ainsi que se proposent les voyages du Cercle anima mundi, usant de maïeutique pour accoucher les âmes, dans l’enclos d’un espace qui parle un langage…

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close